Lundi 21 octobre 2013 1 21 /10 /Oct /2013 18:10

 

« Un pouvoir arbitraire en Turquie ». Lire l’article de GIT Initiative dans Le Monde d’aujourd’hui :

 

http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/10/21/un-pouvoir-arbitraire-en-turquie_3500144_3232.html

Par gitfrance
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 10 octobre 2013 4 10 /10 /Oct /2013 10:53

 

Dans l’énorme complexe judiciaro-pénitentiaire de Silivri, à 80 kilomètres d’Istanbul, devrait être rendu aujourd'hui le verdict dans l’un des deux procès d’Etat que le gouvernement turc instruit contre les intellectuels démocrates sous couvert de lutte antiterroriste. GIT « Liberté de recherche et d’enseignement en Turquie » sera particulièrement vigilant sur le sort de Ragip Zarakolu, fondateur et directeur des éditions Belge et de Büsra Ersanli, professeur de science politique à l’université de Marmara (tous les deux actuellement en liberté préventive), mais aussi sur celui de Deniz Zarakolu, éditeur lui aussi, fils de Ragip Zarakolu, emprisonné depuis le 4 octobre 2011 pour avoir prononcé une conférence sur Aristote dans le cadre des activités culturelles du parti légal pro-kurde BDP, et aussi sur celui d'autres collaborateurs de Belge, A  Dursun Yildiz, professeur à la retraite, et Ayse Berktay, traductrice, également détenus. L’acharnement du pouvoir politique et du pouvoir d’Etat à terroriser ces intellectuels éclaire la situation des centaines d’étudiants et de journalistes, détenus pour les mêmes raisons de négation de toute expression libre en Turquie.

Par gitfrance
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 4 juillet 2013 4 04 /07 /Juil /2013 08:22

Menacé de destruction par la volonté du parti majoritaire turc AKP et de la municipalité d’Istanbul, le parc Gezi d’Istanbul avait été occupé pendant plus de quinze jours par des manifestants de la société civile dénonçant l’autoritarisme du Premier ministre, le recul des libertés individuelles et publiques, l’usage constante de la violence – laquelle fut effectivement employée contre eux durant la nuit de terreur du 15 juin. La réaction du pouvoir n’avait pas attendu la décision des tribunaux sur la légalité de la décision de destruction.

La veille de la répression implacable des manifestants, le Premier ministre Erdogan avait déclaré devant ses partisans que son gouvernement islamo-conservateur respecterait la décision finale de la justice dans ce dossier. A l’époque, il connaissait cette dernière, rendue dès le 6 juin par la 1ère Cour administrative : elle avait justifié son annulation, susceptible d'appel selon certains observateurs, par le fait que la "population locale" n'avait pas été consultée sur ce projet. Ce qui était bien le problème et avait justifié l’occupation pacifique du jardin mitoyen de la grande place de Taksim.

Plusieurs journaux turcs ont rapporté hier mercredi l’information.

La Cour a argumenté son jugement par le fait que "le plan directeur du projet viole les règles de préservation en vigueur et l'identité de la place et du Parc Gezi" qui la borde, selon le jugement cité par les quotidiens Zaman et Hürriyet.

Le collectif "Solidarité Taksim" qui représente les manifestants et est composé notamment des chambres d'urbanistes et d'architectes, a vivement salué le jugement de la Cour, affirmant que celle-ci a conclu que le "projet de caractère illégal n'est pas d'intérêt public".

"Cette décision a prouvé la légitimé de la lutte menée par notre peuple", indique un communiqué du collectif. "La légitimité du combat le plus massif de l'histoire de notre peuple pour la démocratie, la cité et les droits de l'homme a été confirmé une nouvelle fois par une décision de justice", souligne le texte.

Selon des estimations de la police, quelque 2,5 millions de personnes sont descendues dans la rue de près de 80 villes pendant trois semaines pour exiger la démission de M. Erdogan, accusé de dérive autoritaire et de vouloir "islamiser" la société turque.

Ces manifestations sans précédent ont fait quatre morts et près de 8.000 blessés, selon l'Association des médecins.

(avec l’AFP). 

Par gitfrance
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 28 juin 2013 5 28 /06 /Juin /2013 01:03

 

Mouvement social et violences d’Etat en Turquie

28 Mai - 28 Juin 2013

 

Réunion d’information & Table ronde

Vendredi 28 juin, 17h-20h45

 

Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, 

105 boulevard Raspail, 75006 Paris

 

 

Organisé par le GIT

Groupe international de travail « Liberté de recherche et d’enseignement en Turquie »

 

en partenariat avec :

Le Collectif pour les droits de l’homme en Turquie - Assemblée citoyenne des originaires de Turquie (L’ACORT), l’Assemblée européenne des citoyens (AEC-HCA France), Amnesty International France (AIF),  et la Ligue des droits de l’Homme (LDH-FIDH)

 

 

            Depuis le 27 mai 2013, la défense du parc Gezi à Istanbul, menacé de destruction par le pouvoir AKP, donne lieu à une vive résistance inédite, civile, pacifique, multiforme, populaire et créative. Ce vaste mouvement social a constitué durant plus de deux semaines une expérience démocratique de premier plan qui a pris fin dans la nuit du 15 juin, dans un déluge de gaz lacrymogènes et de violence policière, faisant 7 000 blessés et trois morts, sans compter les très nombreux cas d’arrestations et de violations des droit fondamentaux. Cette répression massive, dont il faut rendre compte et qu’il faut documenter, ne parvient pas à supprimer un mouvement qui s’adapte et se renouvelle en permanence. Une manière nouvelle d’organiser la vie commune génère des formes d’expressions inédites, permettant à tout en chacun de redéfinir son appartenance à la société : une demande d’autonomie partagée se fait jour dans la rencontre des diversités, accompagnée d’un rejet obstiné de toute forme de violence. Le caractère profondément novateur du mouvement social actuel, ainsi que l’ampleur de la répression policière dont il est victime, appellent l’analyse pluridimensionnelle des sciences sociales. Dans cette perspective, nous invitons tous les chercheurs et les amis de la Turquie à une réunion d’information et à une table ronde, tenues un mois exactement après le début du mouvement.

 

 

            17h : Ouverture (Vincent Duclert, EHESS)

 

            Première session : Que s’est-il passé entre le 27 Mai et le 27 Juin ?

            Modérateur : Vincent Duclert

 

17h10 : Ferhat Taylan (Collège international de Philosophie). « La chronologie des événements et la présentation des faits de violations des droits à l’appui des photos »

            17h40 : Johann Bihr, Responsable du Bureau Europe des Reporters Sans Frontières : « Harcèlement des journalistes et liberté de presse »

            17h50 : Claude Edelmman,  Coordinateur Turquie d’Amnesty International et président du Collectif pour les droits de l’Homme en Turquie

            18h00 : Pierre Tartakowsky, président de Ligue des droits de l'homme

 

 

            18h10 : Débat                                                                        

 

            18h45 : pause

 

 

            Table ronde : Comprendre le soulèvement, penser l’avenir

            19h-20h45

 

            Modérateur : Hamit Bozarslan

 

            Avec la participation de 

 

           

Hamit Bozarslan (EHESS)

Vincent Duclert (EHESS)    

Benjamin Gourisse (EHESS)

Gulcin Lelandais (CNRS)

Emine Sarikatal (Université Paris Ouest)

 

Et Howard Eissenstat (St Lawrence University) : “The Gezi Protests: A Pessimistic Assessment and a Strategy Going Forward” (en anglais)

 

           

20h15 -20h45 : Débat

 

 

 

Conclusions : Ferhat Taylan

Par gitfrance
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 23 juin 2013 7 23 /06 /Juin /2013 22:17

 

 

Mouvement social et violences d’Etat en Turquie

28 Mai - 28 Juin 2013

 

Réunion d’information & Table ronde

Vendredi 28 juin, 17h-20h45

 

Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, 

105 boulevard Raspail, 75006 Paris

 

 

Organisé par le GIT

Groupe international de travail « Liberté de recherche et d’enseignement en Turquie »

 

en partenariat avec :

Le Collectif pour les droits de l’homme en Turquie - Assemblée citoyenne des originaires de Turquie (L’ACORT), l’Assemblée européenne des citoyens (AEC-HCA France), Amnesty International France (AIF),  et la Ligue des droits de l’Homme (LDH-FIDH)

 

 

 

            Depuis le 27 mai 2013, la défense du parc Gezi à Istanbul, menacé de destruction par le pouvoir AKP, donne lieu à une vive résistance inédite, civile, pacifique, multiforme, populaire et créative. Ce vaste mouvement social a constitué durant plus de deux semaines une expérience démocratique de premier plan qui a pris fin dans la nuit du 15 juin, dans un déluge de gaz lacrymogènes et de violence policière, faisant 7 000 blessés et trois morts, sans compter les très nombreux cas d’arrestations et de violations des droit fondamentaux. Cette répression massive, dont il faut rendre compte et qu’il faut documenter, ne parvient pas à supprimer un mouvement qui s’adapte et se renouvelle en permanence. Une manière nouvelle d’organiser la vie commune génère des formes d’expressions inédites, permettant à tout en chacun de redéfinir son appartenance à la société : une demande d’autonomie partagée se fait jour dans la rencontre des diversités, accompagnée d’un rejet obstiné de toute forme de violence. Le caractère profondément novateur du mouvement social actuel, ainsi que l’ampleur de la répression policière dont il est victime, appellent l’analyse pluridimensionnelle des sciences sociales. Dans cette perspective, nous invitons tous les chercheurs et les amis de la Turquie à une réunion d’information et à une table ronde, tenues un mois exactement après le début du mouvement.

 

 

            17h : Ouverture (Vincent Duclert, EHESS)

 

           

Que s’est-il passé entre le 27 Mai et le 27 Juin ?

           

Modérateur : Vincent Duclert (EHESS)

 

17h10 : Ferhat Taylan (Collège international de Philosophie). « La chronologie des événements et la présentation des faits de violations des droits à l’appui des photos »

            17h50 : Johann Bihr, représentant de Reporters sans Frontières. « Harcèlement des journalistes et liberté de presse »

            18h05 : Claude Edelmman,  Coordinateur Turquie d’Amnesty International et président du Collectif pour les droits de l’Homme en Turquie

 

            18h20 : Débat                                                                        

 

            18h50 : pause

 

Table ronde. Comprendre le soulèvement, penser l’avenir

 

            19h-20h45

 

            Modérateur : Hamit Bozarslan (EHESS)

 

            Avec la participation de 

 

           

Hamit Bozarslan (EHESS)

Vincent Duclert (EHESS)    

Benjamin Gourisse (EHESS)

Gulcin Lelandais (CNRS)

Emine Sarikatal (Université Paris Ouest)

 

Et Howard Eissenstat (St Lawrence University) : “The Gezi Protests: A Pessimistic Assessment and a Strategy Going Forward” (en anglais)

 

 

            20h15 -20h45 : Débat

 

 

Conclusions : Ferhat Taylan (Collège international de Philosophie)

 

 

Par gitfrance
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires

Site de GIT France (Groupe international de travail)

L'initiative GIT

GIT France est la branche française du

Groupe de travail international (GIT)

« Liberté de recherche et d’enseignement en Turquie », une initiative internationale d’universitaires, de chercheurs, d’étudiants, de traducteurs et d’éditeurs née à Paris le 21 novembre 2011

 

sites d’nformations globales :

www.gitiniative.com

http://www.facebook.com/pages/GIT-Initiative/288505904533560?ref=ts

   

Branches du GIT dans de nombreux pays :

Branche en France : www.gitfrance.fr

info.gitfrance@gmail.com

Branche en Amérique du Nord : http://gitamerica.blogspot.com/

gitamerica@yahoo.com

 

Branche au Royaume-Uni : Dr. Cengiz Gunes (cgunes07@gmail.com); Dr. Derya Bayir (deryabayir@gmail.com); Dr. Prakash Shah ( prakash.shah@qmul.ac.uk); Dr. Kerem Oktem (kerem.oktem@sant.ac..uk)

 

Branche en Suisse :

info@sfst.ch 

 

Branche en Turquie :  http://gitturkiye.com/  

Dr. Zeynep Gambetti (zgambetti@gmail.com) ; Dr. Nesrin Uçarlar (nesrinucarlar@gmail.com)

 

Branche en Allemagne : http://gitgermany.wordpress.com/

gitgermany@yahoo.de

 

Branche en Grèce : Vasiliki Petsa (bisiapetsa@hotmail.com)

 

Branche en Italie : http://gititalia.wordpress.com/

git.italia@gmail.com

Pour suivre l'actualité des libertés en Turquie

http://www.susam-sokak.fr/ (Blog d'Etienne Copeaux, historien de la Turquie)

http://istanbul.blog.lemonde.fr/ (Blog de Guillaume Perrier, correspondant du Monde en Turquie)

http://turquieeuropeenne.eu/ (site d'actualité et de traductions d'articles)

https://akgonul.wordpress.com/2011/12/ (Blog de Samim Agkönül, historien et politiste)

http://www.imprescriptible.fr/  (sur le génocide arménien)

(liste non exhaustive)

GITinitiative

 

 

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Août 2014
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
             
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés